Honorine Folie, Massages & Accompagnements Bien-Être à Trélazé

26 Boulevard André Dautel, 49800 Trélazé
Disponible de 9h30 à 19h
06 37 63 10 44

Honorine Folie, Massages & Accompagnements Bien-Être à Trélazé

26 Boulevard André Dautel, 49800 Trélazé
 
Indisponible aujourd'hui
 
06 37 63 10 44

Naturopathie/bien-être

Ah ! enfin le printemps avec ses premiers doux rayons de soleil, sa rosée matinale, ses fleurs et arbres en bourgeons… mais aussi ses allergies saisonnières : le fameux rhume des foins, nettement moins sympathique.
En France, on compte 20% des enfants à partir de 9 ans et 30% des adultes sensibles aux pollens, selon le Ministère de la Solidarité et de la Santé. Et ses nombres seraient en contante hausse depuis une trentaine d’année…

… Mais quelles sont les causes des allergies saisonnières ?

Souvent d’origine héréditaire – via une réaction du système immunitaire aux grains de pollens entraînant une libération d’histamine chez les personnes allergiques, qui mène à une inflammation de la muqueuses nasale et de la conjonctive des yeux -, les allergies saisonnières sont aussi liées aux facteurs environnementaux mais également au mode de vie.
En effet, la pollution qui nous entoure favoriserait l’apparition de nos allergies, et ce même avant notre naissance ! Plusieurs études, dites de cohorte, ont suivi des femmes enceintes et le devenir au long cours de leurs nouveau-nés et leurs conclusions sont sans appel : « Même à des doses considérées comme normales par les autorités, les polluants augmentent le risque d’asthme, de rhinite, mais aussi d’eczéma ou encore d’allergie alimentaire », note le Dr Annesi-Maesano.
Ajouter à cela, certaines mauvaises habitudes dans nos mode de vies actuelles (alimentation trop riche, intérieurs aseptisés, tabagisme, etc…).

Comment soulager naturellement nos allergies saisonnières ?

En premier lieu, en modulant notre terrain, via notre assiette. À l’approche du printemps, nos organismes sont plus ou moins encrassés par notre alimentation hivernale plus riche. Une petite détox peut donc s’avérer propice à cette période pour rééquilibre notre flore intestinale.

Par ailleurs, on limitera nos apports alimentaires en produits laitiers (de vache), producteurs de colles dans notre organisme, ce qui favorise la congestion nasale et un excès de mucus. Ainsi que d’autres aliments pouvant être difficilement tolérés par l’organisme, comme le gluten, les viandes rouges, les fruits à coque, le soja, etc…

On privilégiera donc d’avantage les aliments contenant des Oméga-3 – ex : sardines, maquereaux, graines de Chia, pistaches, huile de colza, huile de lin, etc… – ayant pour propriétés de diminuer notre sensibilité aux allergènes, tout en étant anti-inflammatoires.
Ainsi que les fruits et légumes, qui regorgent de vitamines et minéraux, essentiels au bon fonctionnement de notre organisme et à sa vitalité.

Une supplémentation en Vitamine D et magnésium, si carences, peut aussi nous aider à lutter contre les allergies saisonnières.

Les huiles essentielles et hydrolats peuvent aussi nous être bien utiles pendant cette période !
Au niveau des huiles essentielles, on pensera notamment aux HE d’Estragon, idéale pour soulager l’asthme allergique grâce à ses propriétés anti-inflammatoires.
• En bain : Diluer 15 gouttes d’HE d’Estragon dans 10 ml de base de bain ou huile végétale (ex : olive), verser le mélange dans l’eau de votre bain et y rester 15 à 20 minutes.
Ou encore à l’huile essentielle de Camomille Romaine, qui par ses qualités relaxantes, on lui reconnait des propriétés anti-inflammatoires et une vocation à soulager les nez qui coulent.
• En inhalation : Déposer 2 à 3 gouttes d’HE de Camomille Romaine sur un mouchoir et respirer tout au long de la journée.
Au niveau des hydrolats, on retiendra les hydrolats de bleuet et de plantain.
On déposera par exemple 2 cuillères à soupe d’hydrolat de bleuet sur 2 cotons que l’on posera sur yeux fermés pendant 10 min, cela devrait réduire la congestion des yeux.

⚠ Faire un test de tolérance 48h avant toute nouvelle utilisation d’huile essentielle. Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 6 ans. Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante. N’hésitez pas à demander conseille à votre naturopathe ou pharmacien, si des doutes persistent ou pour plus de renseignements.

Les douches nasales sont également à préconiser, pour débarrasser nos muqueuses nasales.

En cas de forte gêne, un traitement homéopathique peut aider à soigner un terrain propice aux allergies. En prévention, on pourra essayer le Sabadilla 9CH et l’Euphrasia 9CH, à commencer 1 mois avant la période critique de pollinisation et à continuer pendant toute la durée de celle-ci.

Ensuite pensez a aérer quotidiennement vos intérieurs, le matin à l’aube de préférence, afin de renouveler l’air ambiant et ainsi évacuer quelques allergènes.

Evitez de faire sécher votre linge dehors, car il pourrait se charger d’allergènes présent dans l’air.

Si vous devez tondre et/ou jardiner portez un masque de protection, certes ce n’est pas hyper glamour, mais c’est toujours mieux que de déclencher une crise 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.